Il y a près d’un an j’avais évoqué les 10 grandes catégories d’influenceurs existantes. Aujourd’hui, nous dénombrons 14 grandes catégories et une bonne centaine de sous-catégories #Wouah ! Autre aspect à prendre en compte, le marketing d’influence et le celebrity marketing sont de plus en plus indissociables…

Mais revenons sur les 14 grandes catégories d’influenceurs :
  • Influenceur « travel » : influenceurs spécialisés dans le voyage. Ils parcourent le monde pour faire découvrir des destinations diverses et variées. Ils regroupent des sous-catégories d’influenceurs, les influenceurs roots, voyages luxe, famille voyages…. 
  • Influenceur luxe : influenceurs spécialisés en produits et services haut de gamme. Ils représentent autant des marques de textiles, de cosmétiques, d’hôtelleries que d’automobiles. Leur positionnement les conduit à travailler avec des marques qualitatives et souvent de notoriété publique. (Comme YoGRC)
  • Influenceur ultra luxe : influenceurs spécialisés dans les produits et services très haut de gamme. Ils représentent généralement des biens et services très onéreux (Yatch, Villa, Voyage luxe, …). En France les influenceurs désignés dans la catégorie « ultra luxe » sont très rares.
  • Influenceur lifestyle : influenceurs spécialisés dans les « tendances », les « effets de mode » et “la vie quotidienne”. Ce type d’influenceurs est le plus courant. Ils regroupent un nombre important de sous-catégories et sont régulièrement confondus avec d’autres catégories d’influenceurs. A savoir que l’influenceur lifestyle est l’une des premières catégories d’influenceurs ayant vu le jour. De cette catégorie sont nées les catégories : luxe, food, travel ou encore grand public… (Comme Sam_Nounette)
  • Influenceur food : influenceurs spécialisés dans la restauration. Ils sont souvent associés au « lifestyle » car ces influenceurs 100% food sont à ce jour très rare. Le « food » est l’une des catégories les moins rémunérées du marché de l’influence.
  • Influenceur business : influenceurs spécialisés dans l’entrepreneuriat, la stratégie, le coaching, la finance ou encore la commercialisation. Nous recherchons l’expertise business. Les influenceurs business sont relativement rares sur le marché mais surtout extrêmement coûteux. Ces personnes n’ont pas un simple rayonnement sur le web, ils ont aussi un nom médiatique attaché à leur fonction professionnelle. (Ex : le DG de BNP Parisbas ou encore les célèbres hommes et femmes d’affaires Anne LAUVERGEON, Elon MUSK, Xavier NIEL, Cynthia CARROLL ou encore Richard BRANSON).
  • Influenceur sport : influenceurs spécialisés dans le sport. Ces influenceurs sont de plus en plus demandés par les marques qui vendent des produits et services de loisirs. Ici nous entrons dans une catégorie plus ancienne que le marketing d’influence, nous parlons davantage de Celebrity Marketing. Les stars du domaine : les joueurs de foot. 
  • Influenceur fitness : influenceurs spécialisés dans le sport et la nutrition. Ces influenceurs se sont détachés de la catégorie « influenceurs sport » en septembre 2017. 
  • Influenceur artistique : ils n’ont pas de spécialités prédéfinies. Ces influenceurs interviennent principalement dans des missions en événementielles dans le but d’attirer un grand nombre de personnes ou sur divers projets. Cette catégorie est également plus ancienne que le marketing d’influence et répond davantage à du Celebrity Marketing.  
  • Influenceur politique : initialement classés en tant qu’influenceurs « business ». Les influenceurs politiques prennent de plus en plus de pouvoir auprès des services publics. Ils entrent souvent dans une stratégie de gestion des relations institutionnelles ou de défense sur un sujet médiatique. La personne la plus influente dans ce domaine est une femme : Christine LAGARDE.
  • Influenceur grand public : ils n’ont pas de spécialités prédéfinies. Ils sont utilisés dans le but de développer les ventes d’un produit. Aujourd’hui les influenceurs grand public sont un moyen simple de s’adresser au 13 – 17 ans (max 24 ans). Nous parlons ici de TV Réalité.
  • Influenceur Gamer : depuis très longtemps représentés sur YouTube les influenceurs « gamer » et/ou « geek » ont toujours été rattachés au lifestyle. Au regard du phénomène « gaming » ils sont devenus en moins de deux ans l’une des catégories les plus puissantes du web avec la montée en puissance des compétitions E-sport.
  • Influenceur Gynoïde (nouvelle catégorie Aout 2018) : ces influenceurs déferlent sur la toile depuis début 2018. L’influenceur gynoïde se définit par : robots humanoïdes à l’apparence féminine et autres avatars virtuels. Ces influenceurs ne sont pas de réelles personne. Mais bien des « poupées » ou des personnes 100% virtuelles créées dans le but d’effacer toutes imperfections du genre humain et donc avoir un idéal parfait en représentation d’image. (Ex : la plus connue à ce jour : LILIMIQUELA qui cumule déjà plus de 1.5 millions de fans sur Instagram). 
  • Influenceur moral (nouvelle catégorie Octobre 2018) : à ce jour, il existe de nombreux supports ne répondant pas à de l’influenceur dit « physique » (représenté par un individu), ce type d’influenceur ne répond pas non plus à l’E-RP ou au RP. Exemple : Foozine.

 

En 2019, nous prévoyons déjà l’élargissement des grandes catégories d’influenceurs. Avec notamment l’arrivée de nos amis à quatre pattes qui se détacheront de la catégorie “lifestyle” et des entreprises qui ont une grande influence sur le web pour donner “l’influenceur société” qui est à ce jour rattaché à l’influence “business”.

A savoir : Ces 14 catégories d’influenceurs ne sont pas forcément compatibles et légitimes pour toutes les marques et entreprises.

Le marché du marketing d’influence se complexifie et s’affine pour répondre de plus en plus à toutes les entreprises, collectivités ou associations. Mais, n’oubliez jamais :

  1. La majorité des personnes qui se proclament “influenceurs” ont trafiqué leur communauté pour paraître plus influent qu’ils ne le sont réellement.
  2. Le simple objectif “rentabilité” n’est pas la bonne manière d’appréhender le marketing d’influence.
  3. Instagram n’est pas le seul support d’influence. Le Blogging et YouTube détiennent encore une majorité de l’influence mondiale.
  4. Choisissez des influenceurs en phase avec votre produit ou service. Si l’influenceur n’est pas convaincu, il ne sera pas convainquant !

Avant de vous lancer sur une campagne de marketing d’influence pensez : STRATÉGIE.

73 Partages